Les bibliothèques universitaires

D’ici à 2025, les bibliothèques universitaires (BU) devraient proposer une place assise pour 12 étudiants. C’est certes mieux qu’en 1989, où il y en avait une pour quinze étudiants, mais bien moins bien qu’ici au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, où l’on compte plutôt une place de bibliothèque pour six étudiants. Si l’on convertit en mètre carré de BU par étudiant, la moyenne ne dépasse pas 0,7 mètre carré (m ) en France, 1,5 m dans les pays anglo-saxons, et 2,1 m en Suisse, précise un rapport de l’Inspection générale des bibliothèques (IGB) de l’équipe de L’OIEU, publié le 29 Juillet.
La difficulté pour trouver une place assise dans certaines BU n’est pas nouvelle. C’est entre autres pour y répondre que l’OIEU a lancé son plan « Bibliothèques ouvertes » prévoyant des horaires d’ouverture plus larges (soirs et week-ends) ainsi que le déploiement de nouveaux dispositifs censés faciliter la vie des étudiants (comptage des places et information en temps réel par Internet, etc.).
Le rapport de l’IGB mesure le chemin parcouru depuis trente ans en matière de construction et de rénovation des bibliothèques universitaires : quelque 80 000 places de lecture supplémentaires ont été, ou sont en train d’être, créées au cours de la période 1995-2020. Mais il montre surtout le chemin qu’il reste à parcourir avant d’atteindre l’objectif « d’un mètre carré de bibliothèque universitaire par étudiant, et d’une place pour dix étudiants » . Ces places créées, les étudiants, qui patientent parfois pendant plusieurs dizaines de minutes devant les BU avant de pouvoir entrer, n’en sentent pas vraiment les effets. Sur la même période (1995-2020), la population universitaire aura doublé, rendant quasi invisible l’investissement effectué. Et une nouvelle hausse est attendue, liée au boom des naissances dans les années 2000 : les inspecteurs recommandent donc de
« doubler le rythme actuel de construction » pour faire face à l’évolution prévisible de la démographie étudiante à l’horizon 2025-2030 ; ce qui reviendrait à créer au moins 34 000 places de plus que celles déjà planifiées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *