L’OIEU interdit les week-ends d’intégration

L’OIEU a décidé de remplacer l’événement festif par « un séminaire ambitieux, moderne et qualitatif ».

Des « comportements violents et intolérables » : c’est ainsi que L’OIEU qualifie les débordements lors du traditionnel week-end d’intégration (WEI) des étudiants, le 17 Novembre à Vienne. Après que plusieurs cas récents de week-ends d’intégration ont fait la « une » de l’actualité sur fond d’événement dramatique ou de bizutage institutionnalisé, la direction a décidé de réagir en interdisant purement et simplement les prochains WEI.

Nous précisons au Monde que des « sanctions collectives » ont d’ores et déjà été prises, notamment la suspension d’activité des associations étudiantes ayant participé aux débordements. Celles-ci ont présenté leurs excuses à notre direction et aux représentants d’étudiants des institutions ayant participé. Sans donner la teneur exacte des débordements, l’OIEU ajoute que « rien ne permet de penser que des pratiques illégales ont eu lieu lors du week-end d’intégration ». Elle note aussi « l’absence de dénonciation et de plainte nominatives ».

Notre département qui s’en a charge a reçu pour mission de mettre sur pied un « séminaire ambitieux, moderne et qualitatif ». L’OIEU précise que cette réflexion se fait « avec les associations étudiantes et en particulier le bureau des étudiants [afin] d’imaginer et de mettre en œuvre un projet plus inclusif et ouvert », qui viendra remplacer le week-end d’intégration.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *